Se lancer et persévérer dans le calcul intensif - Pourquoi ? Comment ?

Cette journée est organisée par l'INSIS et son Conseil Scientifique.

 Elle s'adresse en premier lieu aux chercheurs et ingénieurs INSIS qui hésitent à aborder le calcul intensif et l'intégrer dans leurs travaux de recherche. La participation à cette journée ne requiert donc aucune compétence spécifique  dans le domaine.

INSCRIPTION GRATUITE 

Programme _v1310.pdf

 Dans des domaines très divers de l'INSIS (ondes, mécanique des solides, etc), le développement et l'utilisation du calcul intensif restent limités, comparativement à ce que l'on observe dans le domaine de la  mécanique des fluides. Le montant des heures de calcul attribuées sur les centres nationaux de GENCI en est un indice révélateur. Les freins au développement sont bien identifiés : lourdeur du travail pour passer à des codes parallèles, valorisation difficile, ... Il y a pourtant un intérêt à développer du calcul intensif dans ces thématiques : calcul des structures, comportement de matériaux, biomécanique, ingénierie du vivant, électromagnétisme,  ondes et hyperfréquences, contrôle et imagerie, ... sans oublier plus généralement la prise en compte des phénomènes multi-échelles, des phénomènes transitoires, des incertitudes, etc.

 Le Conseil Scientifique de l'INSIS a choisi d'organiser une journée de présentation et de discussion autour de ces aspects en abordant les questions suivantes :

- y a-t-il un intérêt à développer le calcul intensif dans des thématiques où il est encore peu utilisé ?

- aborder le calcul intensif et persévérer n'est pas facile ; certains l'ont fait : pourquoi et comment ?

- de l'aide existe (centres de calcul, formations gratuites,...), pas toujours bien connue  ;

- quelle aide nécessaire ? quel type de soutien et d'encadrement peuvent apporter le CNRS, les universités et autres organismes ?

 

e
Personnes connectées : 1 Flux RSS